3 manières de déguster les quénettes

Extrait foodîles numéro 3

La quénette est souvent liée aux souvenirs d’enfance, puisqu’elle se déguste surtout durant les grandes vacances. Même si l’arbre est bien moins commun que les manguiers, il est encore aisé de trouver ce fruit. D’ailleurs, il est désormais habituel de pouvoir en acheter au marché ou sur les bords des routes.

1.Juste tel quel

Les quénettes sont délicieuses lorsqu’elles ont été bien cueillies, c’est‐à‐dire pas trop tôt. Auquel cas, leur pulpe peut avoir un goût acre, pas très agréable.

Attention à ne pas trop attendre avant de les manger, parce qu’elles seront « passées » et donc quasi immangeables !

Autres précautions à prendre : les laver avant de croquer la peau verte et faire attention que le jus ne soit pas projeté sur votre vêtement. Eh oui, il tâche !

2.En sirop / confiture

Transformer les quénettes en confiture ne nécessite pas beaucoup d’efforts et le résultat est si savoureux.

Les étapes sont simples : enlever la peau et la graine, confectionner un sirop en faisant bouillir eau, sucre, zeste de citron et cannelle pendant 5 minutes, puis y mettre les graines et laisser cuire pendant une demi‐heure.

3. En jus

Moins commun, mais tout aussi bon. Le jus de quénettes est aussi aisé à faire. Il faut placer les quénettes sans leur peau dans de l’eau bouillante et laisser cuire à feux doux quelques minutes, puis refroidir.

A noter que vous pouvez ajouter durant la cuisson un peu de gingembre râpé pour magnifier le goût.

Utilisez vos mains afin de bien détacher la pulpe et passez ensuite au tamis pour enlever les graines et le surplus de pulpe. Ajoutez du sucre ou du miel.

Et servez très frais, avec des glaçons si besoin !

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.