Demain, le restaurant sera intelligent et connecté Par Bruno Lee

 

Extrait foodîles numéro 3

La révolution numérique que nous vivions est un formidable levier de croissance et de compétitivité, quel que soit le secteur d’activité. Dans un domaine tel que la restauration où l’approche émotionnelle est très sollicitée, les technologies et notamment l’Intelligence Artificielle permettent de se différencier.

Bruno Lee est le co‐fondateur de Rocket Entrepreneur, cabinet de conseil dans le domaine des TIC.

Depuis maintenant quelques années, l’Intelligence Artificielle ne cesse d’évoluer pour faciliter nos vies. Nous constatons aujourd’hui que des services concrets tels que les assistants virtuels Siri ou Alexa font partie intégrante de notre quotidien.

Doit‐on s’attendre à ce qu’une nouvelle génération d’application vienne bientôt améliorer l’expérience client dans nos adresses favorites ? C’est ce que nous verrons à travers deux exemples concrets.

Avant de pouvoir s’installer confortablement, il faut déjà trouver le lieu qui correspond à notre besoin du moment. C’est là qu’interviennent les chatbots, logiciels programmés pour simuler une conversation. Ces agents conversationnels, tels que Citronou ou Hello Gaston, sont intégrés à des applications de messagerie comme Messenger (Facebook). Ils répondent automatiquement et instantanément à des questions fréquentes : horaires d’ouverture, menu, etc. Ils peuvent aussi prendre des réservations, rediriger l’internaute vers une page internet ou engager une discussion avec lui. Il faut le reconnaître : les performances des chatbots sont aujourd’hui impressionnantes même si un appel téléphonique reste nécessaire dans des cas complexes.

« Le futur, c’est maintenant ! »

Ça y est votre choix est fait, mais malheureusement cela tombe en plein coup de feu du midi. Pas de panique, votre assistant personnel Luka est capable de vous indiquer votre temps d’attente ou un autre établissement en croisant les données de fréquentation ainsi que vos préférences.

Des applications vont même beaucoup plus loin. En Chine par exemple, KFC utilise l’Intelligence Artificielle à travers la reconnaissance faciale « pour faire des suggestions de menu à de nouveaux clients en fonction de leur sexe, âge et humeur, et des recommandations aux clients qui reviennent en fonction des articles qu’ils ont commandés dans le passé ».

Tout cela semble futuriste, mais ces quelques exemples montrent que ce futur est plus proche que l’on ne l’imagine. Ces outils fonctionnent et sont déjà accessibles au grand public.

Bruno Lee
bruno@rocketentrepreneur.com
Twitter : (2) Bruno LEE (@leeman971) / Twitter

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.