Corinne Erambert, star online de la food

Extrait foodîles numéro 2

Une pincée d’audace, une bonne dose de passion et de talent, tout cela saupoudré de ténacité, telle est la recette gagnante de Corinne Erambert, une Sénégalaise d’origine guadeloupéenne âgée de 28 ans, à la tête des Ateliers de Corinne depuis 5 ans. Focus sur cette entrepreneure populaire pour ses mets alléchant , son savoir-faire, qu’elle met en lumière, avec succès, sur le web.

Quelques années auparavant, alors qu’elle ne parvenait pas à trouver un poste de comptable, Corinne Erambert ne pensait sans doute pas qu’elle serait un jour entrepreneure, blogueuse et influenceuse reconnue dans un tout autre domaine. Pourtant, la jeune femme fait aujourd’hui partie des talents du monde culinaire très appréciés et suivis sur les réseaux sociaux, le fruit d’un parcours atypique et d un travail acharné.
En effet, alors que sa volonté initiale était de partir étudier la cuisine, ses obligations familiales l’ont obligée à rester à Dakar et à choisir la comptabilité, qu’elle appréciait également. « Après mes études, je ne trouvais pas de travail à la hauteur de mes diplômes. Sans emploi, je passais plus de temps à cuisiner, à prendre mes plats en photo et à publier les clichés Facebook. Beaucoup de personnes me demandaient les recettes. Ma mère m’a alors conseillé de donner des cours de cuisine. »

De Star Chef à star tout court

Son projet prend forme dans sa tête, mais il bénéficie d’un réel et inattendu coup d’accélérateur, lorsque Corinne Erambert participe à Star Chef Afrique, une émission télévisée diffusée sur Canal+, mettant en avant des talents en matière de cuisine de plusieurs pays de ce continent.

« Pour ma candidature, j’avais précisé que je n’étais pas chef, mais une passionnée. Quand il ma été demandé ce que je faisais dans la vie, j’ai répondu que je proposais des ateliers. Or, ce n’était pas vrai. » L’équipe de l’émission doit venir la filmer en train de faire un atelier deux semaines plus tard. La jeune femme trouve rapidement une solution : « j’ai récupéré une pièce dans ma maison, je l’ai repeinte, aménagée, équipée. Le jour J, deux copines ont joué les clientes. C’est ainsi que cela a commencé. J’ai ensuite eu la chance de passer sur Canal+».

Son passage à la télévision lui offre une belle visibilité, mais ne lui apporte pas forcément la clientèle espérée pour ses cours de cuisine. Son entreprise, Les Ateliers de Corinne ne « décolle » qu’un an après, à force de travail pour convaincre de payer pour participer à ses ateliers.

«J’aime le format des ateliers, car comme à la salle de sport, les clients prennent des cours sans attendre un diplôme ». explique-t-elle. D’ailleurs, elle n’a a «jamais eu comme ambition première d’ouvrir une école de cuisine». Cependant, elle précise : «je pourrai l’envisager dans 10 ans si je me sens prète, si j’ai bâti une réelle crédibilité ».

Une envie forte d’évoluer

A l’heure actuelle, Corinne Erambert souhaite avoir un local commercial plus grand, qui ouvrirait tous les jours et serait également un magasin où les clients pourraient être servis à la part, notamment.

Autodidacte, elle veut également continuer à se perfectionner : « je ressens le besoin de partir suivre une formation, non pas pour acquérir un titre de chef, un diplôme, mais apprendre de nouvelles techniques ». A noter qu’elle a suivi une formation à distance sur le cake design et des cours de cuisine livrés par un chef important de Dakar.

Suivre ses envies, une clef du succès

Alors qu’elle est une blogueuse très populaire, Corinne Erambert continue à cuisiner ce qu’elle aime, sans tenir compte de ce qui pourrait éventuellement plaire aux internautes.« Je suis mes envies et j’essaye de faire en sorte que cela se reflète dans ma cuisine. Je suis plus pâtisserie, car je trouve cela beau, attrayant, du fait de la décoration. J’aime également beaucoup les brioches, donc il y a plusieurs recettes sur mon blog pour les réaliser facilement», raconte-t-elle.

Et de poursuivre : «Je fais aussi des plats salés. Dernièrement, j’ai eu de gros coups de cœur pour des plats africains, un peu spéciaux. J’utilise beaucoup les pâtes, parce que cela me rappelle ce que ma mère cuisinait quand j’étais petite. Elle voyageait beaucoup dans des pays d’Afrique, elle y apprenait des plats et les refaisait pour nous une fois de retour à la maison ».

« Je fais ce qui me plait jusqu’à ce que cela plaise aux autres. C’est ma phrase préférée.»

Existant depuis 5 ans, l’entreprise de Corinne Erambert repose sur trois activités :
– les cours de cuisine ouverts à tous
– un service traiteur en pâtisserie pour gâteaux (mariage, anniversaire, baby shower, etc.)
– un blog de cuisine dans lequel Corinne Erambert fait de la création digitale de contenus food (vidéos, photos, articles, critiques restaurants, hôtels, etc.).

«Mon grand-pére est guadeloupéen. Lorsqu’il était soldat, il est venu remplir une mission au Sénégal et a rencontré ma grand-mère. J’ai donc du sang de la Guadeloupe et du Sénégal. »

 

Les Ateliers de Corinne 
Sicap Liberté 3 – 21666 Dakar
+221 70 986 19 18
lesateliersdecorinne.com
Facebook : @lesateliersdecorinne
Instagram : corinne_erambert

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.