L'actualité gourmande

Le café de Guadeloupe, produit de niche exceptionnel à fort potentiel

Spread the love

Avec son café reconnu comme l’un des meilleurs au monde, la Guadeloupe possède un atout extraordinaire que le Syndicat Agricole des Planteurs de Café, de Cacao et de Vanille (SAPCAV) entend bien exploiter. Pour ce faire, il mise sur un plan de relance ambitieux. Focus avec Philippe Chaulet, le co-gérant de Café Chaulet, très engagé dans ce projet.

 

Pluviométrie adaptée, présence d’arbres de pois doux, sol riche et fertile… La Guadeloupe présente un terroir très favorable à la culture du café. Jusqu’à la moitié du XIXe siècle, elle fit même partie des grands producteurs internationaux, son café renommé pour sa qualité étant notamment utilisé pour « bonifier » les autres. Cependant, au fil des ans, la production locale a diminué jusqu’à ne s’élever qu’à une trentaine de tonnes par an.

_W5A1779

Or, le café reste un produit à la fois apprécié et très demandé dans le monde, certaines variétés  s’achetant même à des prix particulièrement élevés. Ce sont ces marchés de niche que le SAPCAV entend conquérir avec le café de Guadeloupe. « Nous pouvons produire jusqu’à 100 tonnes de café d’exception que nous vendrons 150 , voire 200 euros le kilo, au départ de la Guadeloupe », assure Philippe Chaulet.

Pour ce faire, le syndicat défend un projet agricole d’envergure : replanter des caféiers, relancer les cultures, remettre en état les habitations abandonnées concernées. « Nous pourrons ainsi développer le tourisme authentique », souligne Philippe Chaulet. Concernant la main d’oeuvre, un CAP d’ouvrier agricole spécialisé café a d’ores et déjà été mis en place à l’Ecole régionale de la deuxième chance à partir de septembre 2018.

_W5A1687

Enfin, le SAPCAV a conçu un emballage moderne et unique, où chaque habitation sera différenciée par son appellation et sa couleur, suivant les efficaces techniques de marketing employées pour vendre le vin.

« La tradition n’est pas perdue, nous pouvons relancer la filière facilement », affirme Philippe Chaulet plus que jamais convaincu du potentiel économique du café guadeloupéen.

Photo-portrait de Philippe Chaulet et photo du site fournies par Foodîles

 

Café Chaulet – Musée du Café 

Le Bouchu, 97119 Vieux-Habitants

Tél. : 0590 985496 / Fax : 0590 985459

cafe.chaulet@wanadoo.fr

www.cafe-chaulet.com

Page Facebook : @Cafe.Chaulet

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :